Culture entrepreneuriale, Esprit d’entreprise, Entrepreneuriat ! Voici quelques définitions :

 

1/Culture entrepreneuriale

Le mot entrepreneurial peut s’appliquer à plusieurs réalités. Cinq(05) situations retiennent particulièrement notre attention quand il s’agit de la « culture entrepreneuriale ».

1. La création et la gestion d’une entreprise

2. L’approche dynamique et innovatrice d’un employé en situation d’emploi pour faire progresser l’entreprise

3. La recherche active et dynamique d’un emploi par une personne sans emploi

4. La pédagogie stimulante de l’enseignant auprès des jeunes en formation

5. L’intervention sociale positive et innovante

La culture entrepreneuriale permet justement de démocratiser la capacité de créer et de gérer, faisant ainsi échec à la pauvreté en favorisant la création de richesses. En effet, en démocratisant la capacité de créer des entreprises et de gérer correctement :

        -On assure la création de richesses et d’emplois

        – On permet l’amélioration de la qualité de vie individuelle et collective

        -On contribue à l’amélioration du patrimoine universel tout en rassurant aux plus démunis nationaux un minimum vital

La culture entrepreneuriale comme toute autre forme de culture exige certaines conditions pour naître  et s’épanouir. En voici les principales :

      -Il faut identifier des modèles et les promouvoir

      -Il faut obtenir la participation des médias

      -Il faut s’assurer de la complicité des éducateurs

Il y a quatre(04) lieux où  il est possible d’enraciner cette culture. Certains sont plus accessibles que d’autres. Les voici : les établissements scolaires, la famille, l’entreprise ou l’organisation comme TAMIFA Madagascar et la cité.

 

2 /Esprit d’entreprise :

« L’esprit d’entreprise c’est générer les innovations et avoir la volonté de les voir aboutir »

Jean Louis SCHAAN

 

« L’esprit d’entreprise peut être défini comme l’aptitude d’un individu, d’un groupe social, d’une communauté à prendre des risques pour engager des capitaux (pour investir, voire s’investir) dans une sorte d’aventure (« une entreprise »), consistant à apporter quelque chose de neuf (l’innovation), de créatif, ceci en employant et en combinant de la façon la plus performante possible des ressources diverses. »

Pierre André JULIEN et Michel MARCHESNAY (1996)

 

 

3 /Entreprenariat :

« L’entreprenariat : c’est le processus par lequel des personnes prennent conscience que le fait de posséder leur propre entreprise constitue une option ou une solution viable, ces personnes pensent à des entreprises qu’elles pourraient créer, prennent connaissance de la marche à suivre pour devenir  un entrepreneur et se lancent dans la création et le démarrage d’une entreprise ».

Louis Jacques FILION (1988 et 1991)

 

Les déclencheurs de l’entrepreneuriat peuvent être : la formation appropriée, l’expérience suffisante, la disponibilité de fonds, le soutien associatif ou professionnel acquis, la découverte d’un partenaire d’affaires, les frustrations ou insatisfactions au travail : emploi monotone, salaire non suffisant, l’impossibilité de faire valoir ses idées, la perte d’emploi, …

Les facteurs pouvant freinés  la décision de s’établir à son compte peuvent être : la permanence d’emploi, le salaire intéressant, la carrière prometteuse, le cadre de travail agréable, le manque de capitaux, l’insuffisance d’appui.